Archives de Tag: corrida

Home sweet home

Je vais vous parler d’une région qui me tient particulièrement à cœur, plutôt sauvage et question budget pour les vacances, une des plus accessibles.

Allez, on prend sa carte routière, on va se donner un point de départ universel, Guéret dans la Creuse, non je déconne, Paris. Et on descend direction Sud-Ouest.

Ce n’est pas une promenade, il faut prévoir… 720 bornes.
Après Bordeaux, c’est la traversée de la forêt landaise et au bout l’océan. Il est où l’océan, il est où ?

Patience… on prend la direction Capbreton, encore quelques petits km, voilà, ça y est, il est là !

CAPBRETON

Ville – Port de Pêche – Port de Plaisance.

6642 habitants

Accès : Autoroutes Train : Arrêt à Dax ou à Bayonne puis autobus (services réguliers).

Avion : Aéroport de Biarritz-Parme – 20 mnts en voiture.

Mer : Port de plaisance – 1000 places.

Hébergement : Nombreux campings – Hôtels – Chambres d’hôtes.

UN PEU D’HISTOIRE ?

Avant son détournement définitif, en 1578, vers la ville de Bayonne, l’Adour (fleuve local), fit naître CAPBRETON « La Cité aux 100 Capitaines ».
De là, partaient les marins, pêcheurs de baleine, vers l’Islande et Terre-Neuve. Ils faisaient commerce de leur pêche avec les Britanniques.
On se plaît à dire que ce sont les marins de Capbreton qui auraient les premiers découvert l’Amérique, l’Ile de Capbreton au nord de la Nouvelle Ecosse en serait le témoin.

LE PORT

De Pêche : Capbreton est né de la mer

Face à l’estacade, d’une profondeur abyssale (3400 m), le GOUF de Capbreton est une fosse marine dont l’origine reste mystérieuse (maquette visible au musée de la pêche et de la mer).
Le calme de ses fonds recèle des trésors de pêche, aussi, le port fonctionne quotidiennement.
Les marins vendent directement leur pêche sur le port : dorades, thons, maquereaux, chipirons,… c’est l’assurance du poisson frais !

De Plaisance : Mais oui… Allez, juste pour le fun – 1000 places donc, pour des coquilles jusqu’à 23 m.
Chaque emplacement dispose d’eau potable et d’électricité. Zone d’avitaillement et zone technique, tout est prévu.
Les commerces sont à proximité du port.

LA VILLE

En se baladant dans les ruelles de Capbreton on pourra découvrir des maisons du XVe et XVIe siècle, on y verra aussi l’église avec sa tour de guet qui permettait de surveiller le déplacement des bateaux.
Capbreton est une ville très différente des autres villes ou villages landais, on y sent, on y voit l’influence de ceux qui ont voyagé, et notamment l’architecture du Pays Basque (fameux marins aussi les Basques !).

Avantage de premier ordre, Capbreton est une ville très bien achalandée (et ce n’est pas du tout le cas, dans les Landes en général). A un quick drive près, on y trouve tous les commerces sans que la ville en perde pour autant son caractère.

L’OCEAN !!!

Là, c’est avec un plaisir non dissimulé que je vais vous exposer ce que j’en sais et ce que j’en pense.

Amis Surfeurs, nous y voilà !

Des séries parfaites, de quoi se faire sucer (non, je parle aux surfeurs là !), c’est parti pour les aérials et autres acrobaties… Et si vous êtes là en septembre, vous aurez, sans doute, la chance de voir Rob Marchado, Kelly Slater, Tom Curren ou Boris le Texier, voire les 4, pendant la Quiksilver Pro. Si vous êtes là au mois d’août vous pourrez voir la Quiksilver Grommets Trophy et la Rip Curl Pro à Seignosse (5 km) et à Hossegor (à côté).

 

Avis pour les filles ! Les plages landaises sont des plages de surfeurs. Un régal pour les yeux, je ne connais pas mieux que le surf pour muscler harmonieusement un corps… Oui, bon c’est vrai, il n’y à pas que le surf. Tournoi de beach volley, cerf volant et les vagues.
Tout le monde n’est pas surfeur, le body board est vraiment génial dans les vagues, mais inutile de vous encombrer du bateau en plastoc offert par le Carrefour de Guéret, il n’y survivrait pas !

L’océan est dangereux ? Oui.
Toutes les plages sont surveillées, ont leur poste de MNS (petit secret local, on les appelle mnm’s), et des directives de baignade.
D’abord le drapeau : vert, jaune ou rouge, puis la zone de baignade. Si vous vous baignez en dehors de cette zone, les mnm’s vous rappellent à l’ordre.

Encore un petit secret, je suis vraiment sympa ce soir. En arrivant dans les Landes, munissez-vous d’un calendrier des marées et programmez vos temps plages en fonction de ce dernier ; sachant qu’un petit coefficient sera moins dangereux et qu’il vaut mieux se baigner à marée montante (le descendant entraînant vers le large).
Pour les enfants, le top étant la marée basse, ses petites vagues et les coquillages sur le sable découvert.

LE SOIR

Les restaurants de fruits de mer, poissons et spécialités landaises longent l’entrée du port et le front de mer.
Comme partout, vous trouverez aussi les pizerrias et petites bicoques de restauration rapide.

Soirées en famille, les spectacles de folklore landais sont fréquents (à ne pas manquer, si les échassiers sont bons, vous vous régalerez), les courses de vaches landaises et les tournois de cesta-punta (oui, oui, les enfants peuvent regarder !) sont également proposés de très nombreux soirs.

Par temps de pluie, si vraiment on ne sait pas quoi faire de sa soirée, le cinéma et le casino sont justes là, face à la mer, aussi. Pour s’éclater un peu plus ou autrement, ambiances chaudes dans les boîtes du nuit (soirées tee-shirt mouillé, soirées Despé, soirées gratis pour les filles, etc…) il faudra aller à Hossegor, à Seignosse ou à Souston pour les plus proches.

ET PUIS… Pas mal de ballades sont à prévoir.

On a la peau complètement cramée par le soleil, marre de se prendre des gamelles dans ces putains de vagues, si on filait vers l’Espagne. 50 km, buenos dias, à la frontière vous pourrez faire le plein de chorizo, charcuterie, ceintures de cuir, alcool, cigarettes, sombrero et castagnettes !

N’oublions pas le Pays Basque, très beau, très vert, et Biarritz, sa superbe plage et un joli musée de la mer (mais attention, conditions de circulation et de stationnement difficiles dans Biarritz).
Ni les Pyrénées, une cinquantaine de km aussi, pour des ballades estivales en montagne.
Nous sommes dans les Landes, les visites dans les terres ne sont pas dénuées d’intérêts, l’écomusée de la Grande Landes à Sabres (100 km) propose la visite d’un airial et l’exposé de la vie landaise autrefois (au temps des échassiers…), voir les Thermes de Dax, passer la journée à l’Aquaparc de Seignosse le Penon, et encore… (va falloir que je fasse un deuxième avis !!).

LES FETES

Les landais sont festifs.
Tous les villages font des fêtes. Vous voulez voir de vraies fêtes ? Allez à Bayonne, à Dax ou à Mont de Marsan, 5 jours de fiesta à tout casser ! Les locaux ne les ratent pas…

Mise en garde : je vous déconseillerai plutôt d’y emmener des enfants le soir… parce-que là, on entre dans le monde des « festayres », la Manzana, le Ricard et le Melocotton coulent à flots, viande saoûle (mais alors vraiment pétée) assurée. Pour les amateurs, les fêtes ne vont pas sans les « Ferias » : corridas et courses de vaches landaises font parties du folklore et de la fête.

J’aurais encore pas mal à vous raconter sur les Landes, mais pour cette fois, je pense en avoir suffisamment dit.

J’aimerais vous avoir donné envie, d’aller goûter la fraîcheur iodée de l’océan et de vous balader pieds nus sur le sable fin des immenses plages landaises.

Publicités